Biographie

« Une voix d’or, entre Atlantique et Méditerranée. Un rendez-vous à la fois intime et puissant »

Auteure-compositrice-interprète-pianiste, Dominica Merola est québécoise, née à Montréal et d’origine italienne. Entre Canada, États-Unis et Europe, elle séduit son public par son charisme, sa présence scénique, la virtuosité de son jeu pianistique dans des univers variés liant qualité d’écriture à composition de talent. 

2020-2021, des défis et une saison à venir

Sollicitée par la Délégation du Québec à Paris et la Maison du Québec à Saint-Malo, Dominica Merola aurait dû participer à la Fête de la Musique comme représentante du Québec, sur les célèbres remparts bretons. La pandémie en a décidé autrement mais grâce à Facebook, elle a participé à un live et partagé son répertoire pendant la soirée du 21 juin. Ses tournées en Europe prévues du printemps et de l’automne 2020 ont été reportées en 2021. De nouveaux projets artistiques sont en cours.

 

Lors de ses tournées en Europe, Dominica Merola privilégie l’atmosphère intimiste du piano-voix en solo, valorisant son timbre vocal unique et sa virtuosité instrumentale. Invitée depuis 2015 en France, en Belgique et au Portugal, elle aime aussi être accompagnée d’une chorale.

Les médias en parlent…

Rétrospective

2019, D’ici et de là-bas, entre Paris, Nîmes, Genappe et Noël à Montréal.

2019 aura été une année bien remplie pour Dominica Merola entre ses spectacles au Canada et au Québec mais aussi à Paris, au printemps au Théâtre des Déchargeurs pour 13 concerts, à Nîmes pour un concert-gala annuel avec l’Association Gard-Québec.

Nouveau retour en France en novembre/décembre au Théâtre des Deux Ânes pour des soirées exceptionnelles dans cette salle parisienne mythique. Des concerts annoncés, entre autres, sur France 2 par Michel Drucker lors de son émission « Vivement Dimanche ». Dominica a ensuite posé ses valises pour des concerts en Belgique en solo et accompagnée de la chorale Saint-Géry du Vieux Genappe.

Des concerts qui lui ont permis de faire découvrir, en avant-première, son 4ème album, « En attendant minuit », co-réalisé avec Paul Bisson. Accompagnée au piano et portée par les chœurs de deux chorales, l’une française (Vicus Aureus) et l’autre québécoise (La Muse), c’est un album aux couleurs de Noël qui a été proposé. Avec des airs traditionnels de Noël « En attendant minuit » est aussi l’album des souvenirs d’enfance avec une chanson originale co-écrite avec sa sœur Caroline, illustratrice et auteure, sur une musique composée par Dominica, réalisé par Sébastien Dufour.

2018, entre Portugal, Belgique, France et Québec !

 

Une année marquée par de nombreux concerts au Québec, entre autres, au Théâtre Outremont en février avec la première d’un spectacle  original intitulé « Tango mio d’amour ». Une formule gagnante articulée autour d’un trio : piano, accordéon, contrebasse, offerte aux diffuseurs québécois et canadiens.  Un concept de spectacle incluant, entre autres, plusieurs chansons originales issues de son nouvel album « Bohémienne de cœur » et de quelques classiques de l’univers du tango (Piazzola et Gardel). Le tout dans une mise en scène dynamique et subtile assurée par Élaine Salvail, chorégraphe et danseuse.

La fin de l’année sera marquée par une tournée de concerts au Portugal, en Belgique au titre de chanteuse invitée québécoise lors de la  commémoration du centième anniversaire du  l’Armistice de la Première guerre mondiale (1914-1918).

Puis, retour en France avec une série de  concerts de Noël, intitulés « Un Noël au Québec » dans des églises du Berry où elle fut accompagnée par une chorale de la région de Bourges. Des concerts qui remportent un vif succès. Elle reçut, en outre, la  médaille d’honneur du maire de Saint-Florent Sur-Cher, pour ses spectacles en France, marqués par sa voix sensuelle  et sa virtuosité pianistique

2015, une année aux couleurs du monde.

 

Nouvel album, nouveau spectacle et tempo original avec. « Bohémienne de cœur ». Au piano et entourée de ses musiciens, l’artiste nous entraîne, avec ses chansons originales, dans un voyage aux émotions multiples, propice à la danse… sur des rythmes latino. Dominica  joue de sa voix, entre sensualité de velours et puissance de la passion.

Autour d’elle, toute une équipe. Si Dominica a composé toutes les musiques de ses chansons, elle s’est associée les talents de grands auteurs de la francophonie dont Marc Chabot, Nelson Minville, Sandrine Roy, Gaële et Mala Barbulescu.  Réalisé et arrangé par Sylvain Michel, l’album propose un voyage musical aux ambiances où se croisent des sonorités modernes, classiques et latines. (Éditions À l’infini communications) disques et DVD, disponible en magasin au Canada et sur toutes les plateformes électroniques).

20 ANS DE CARRIÈRE, UNE PASSION INTACTE !

 

C’est dans les années 2000 que Dominica Merola a lancé sa carrière. Parmi tous les concerts donnés dans cette période, on retiendra un premier spectacle solo « Une voix, un voyage »… présenté au studio-théâtre de la Place des Arts à Montréal, suivi d’une tournée dans les maisons de la Culture toujours à Montréal et en région.

Un vif succès qui lui permit de créer « De Campobasso à toi »,  un second spectacle solo mis en scène par Robert Marien qui la fait renouer avec ses racines italiennes.

Tout s’enchaîne alors avec les Rencontres francophones de la chanson, à Salon de Provence en France, le Coup de Cœur Francophone, à Montréal et le Festival francophone de Toronto.

2006  voit la parution de son premier album « Les signes du désir ». Elle en signe la musique des chansons en collaboration avec les auteurs Roger Tabra, Pierre Huet, Frédérick Baron, Jean-Guy Prince et Vincenzo Thoma.  Catherine Perrin de Radio Canada dit alors d’elle « Dominica Merola, une voix très chaude, une voix de velours qui a un petit côté intemporel. Le disque est un bel objet musicalement… Dominica, c’est quelqu’un à découvrir ».

Second album « Appassionata », en 2010 réalisé par Luc Boivin, (Audience de Fidelio Musique, distribution Naxos). Dominica y  fait le choix de chansons du répertoire italien populaire et moderne, des compositions personnelles en français et en italien.

On notera l’interprétation de «Naufragés » une belle chanson d’amour en duo avec Daniel Lavoie, l’un des héros de la comédie musicale « Notre-Dame de Paris ». Amoureuse des grands classiques de la chanson populaire du Québec, on y retrouve aussi des titres traduits en italien. Et parmi ses paroliers Sandrine Roy, Vincenzo Thoma et Viano.

En savoir plus

Dominica Merola est née dans une famille d’artistes. Son père est peintre-sculpteur et sa mère comédienne, Dominica  a choisi l’univers musical, apprenant le piano, dès l’âge de cinq ans. Des études de piano et chant à l’école de musique Vincent-d’Indy de Montréal puis d’interprétation théâtrale lui permettent de jouer sur toutes les cordes artistiques lors de ses concerts.


Outre ses tournées et ses enregistrements, Dominica participe régulièrement à des spectacles au bénéfice d’œuvres caritatives ainsi qu’à des émissions de radio et de télévision. Elle a d’ailleurs signé la musique de la chanson « Laisse-moi y croire » interprétée sur le CD « Un enfant, une vie » paroles de  Isabelle Lavoie. Elle a aussi créé et interprété la chanson thème « Laisse-toi bercer » du Relais pour la vie à Chambly, organisé par la Société canadienne du cancer.